Démarche/Statement

Mon expérience du monde et mes souvenirs d’enfance constituent souvent une prémisse à mon travail. S’amorce, une recherche ludique et teintée d’humour, qui tend vers la création d’images populaires, dans l’esprit des jouets d’enfants et des jeux vidéo. Le recours à l’humour et à l’ironie est une stratégie utilisée pour traiter des tabous et paradoxes de notre société. Plutôt que de grands sentiments ou de grandes déclarations, ce qui m’intéresse au contraire, c’est le genre de force qui réside dans la simplicité, l’amusant, et l’enfantin.

Par le biais des arts d’impression, de la sculpture, de la vidéo, de l’installation et de projets collaboratifs, mon travail s’articule autour des notions de détournement, de récupération et de répétition. J’aime insuffler à mes projets une part de contradiction et j’essaie de créer des rapports tensionnels entre mon sujet et sa représentation. J’ai tendance à privilégier l’utilisation de matériaux bruts, recyclés et sans grande valeur, comme le carton et le contre-plaqué. Ces choix esthétiques sont une manière pour moi de faire un clin d’œil à une société de consommation, d’excès et de contradictions.

Guillaume Brisson-Darveau

/

In my work, I often draw on my life experience and childhood memories. This is the starting point for an approach in which I glean materials from popular culture, the internet, the esthetics of video games and present them in a humorous, playful manner—like children’s toys—to highlight society’s taboos and paradoxes of our time. I have little interest in grand feelings and pronouncements, quite on the contrary, I’m interested in the kind of strength that resides in simple things, in what is amusing and childlike.

Through my work in printmaking, sculpture, video, installation and collaborative projects I mobilize notions of detournement, appropriation and repetition. I aim to inscribe contradictions within my work and to maintain the subject matter and its representation in a state of tension. I have a preference for rudimentary, recycled and inexpensive materials, such as cardboard and plywood. Through these aesthetic choices I wryly comment on our excessive and contradiction-filled consumer society. 

Guillaume Brisson-Darveau